Ma réponse à l’Interpellation de Mr Gaetan Van Goidsenhoven lors de la Séance Plénière de ce vendredi 13/01/2017 à La Ministre Celine Fremault concernant les programmes de coopération au développement en République Démocratique du Congo.

 Interpellation de Gaetan Van Godsenhoven


Ma réaction:

Madame la Présidente 
Madame la Ministre,Honorable assemblée

Permettez-moi d’apprécier de vive voix l’objet de l’interpellation de notre collègue Gaetan Van Goidsenhoven. 

J’aurais tord de manquer une telle occasion pour encourager notre communauté française à porter son attention envers les pays en voie de développement et tout particulièrement envers la République Démocratique du Congo (RDC)

 « Comparaison n’est pas raison, », je ne l’invente pas dans cet hémicycle. 

Ainsi dirais-je que ce que la communauté française et le peuple belge dans son ensemble font pour le Congo ne peut être passé sous silence, surtout lorsque les fonds engagés relèvent du domaine public donc du contribuable. La règle est simple cela relève de la gestion en bon père de famille sinon en bonne mère de famille. 

Aussi ce n’est pas dans cette assemblée que nous allons relever les bonnes et les mauvaises affaires de nos compatriotes belges dans ce pays la RDC où la richesse côtoie la misère.

 Grâce au regard de notre communauté française avec des moyens financiers cités dans cette interpellation nous ne pouvons qu’encourager nos démarches envers l’humanitaire et le soutien aux initiatives de la société civile en faveur du débat démocratique. 

Monsieur le député Gaetan Van Goidsenhoven votre approche est bonne en ce qui concerne les tensions qui animent le pays actuellement autour de la date du 19 décembre 2016 sanctionnant la fin du mandat présidentiel.

 Le programme triennal que vous cité doit nous inciter à ne pas perdre de vue ce peuple qui prend conscience que sa nation,son état sont en danger et que cette nation veut gérer son devenir sans plus subir le dictât extérieur, et partager son développement avec sa présence dans toutes les décisions relatives à son économie, son enseignement, sa diplomatie etc… 

Ce que nous faisons de bien nous devons à juste titre en être fier et nous assurer que le programme se poursuit dans le meilleur des mondes .

Cette occasion qui m’est donnée me permets de dénoncer un exemple récent d’effet d’ annonce pour 79.000 USD du Japon pour des forages d’eau à Maluku dans Kinshasa.

Annonce ridicule, car quand on sait que Panama Paper cite en milliards un membre de la famille présidentielle de la RDC . 

Aussi nous pouvons être fier des hommes et des femmes belges qui agissent dans l’humanitaire avec des moyens très limités et réalisent des merveilles.
J’en prends pour exemple, Monsieur Jean Denis Lejeune connu pour l’horreur vécu et pas assez reconnu pour son combat en faveur des pays en voie de développement pour la fourniture en eau potable dans des endroits en pénibilité de cet élément essentiel à la vie.

Avec son ONG Objectif O, ils ont donné accès à l’eau potable à plus de 300.000 personnes en Afrique, en Amérique Latine, en Haïti, en Inde, au Népal…
Sachez que sans publicité et sans bruit, ils ont installés, 3 stations d’eau potable avant les Japonais sur le site de Maluku dans Kinshasa. Le coût d’une station tourne autour de 90.000 Euros pour lesquels un appel de fonds et un financement de la coopération au développement ont été tributaires de cette réussite. 

Je conclurai par encourager les efforts à l’entretien du programme de coopération au développement en RDC, qui devrait se passer des comparaisons avec tout autre projet dans tout autre pays en voie de développement, car nous sommes liés par l’Histoire.
Je vous remercie de votre bienveillante écoute. 

PK

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *